Politique

Togo / Les nouveaux membres de la CENI se préparent pour relever les défis électoraux

Composée de 13 membres au lieu de 17, le nouveau bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a eu droit à un séminaire de formation de trois (3) jours en vue de créer un cadre d’échanges et de partages propice à une meilleure connaissance du contexte général des consultations électorales et référendaires au Togo.

En désaccord avec le projet de la mise en place d’une CENI pour l’organisation des législatives et du référendum, l’opposition parlementaire n’a pas proposé de membres pour occuper les 4 sièges qui leur ont été attribués. Pourtant, cela n’a pas empêché la nouvelle CENI de s’installer et de commencer ses activités. En effet, les travaux de cet atelier permettront aux membres de l’institution d’être en possession des informations nécessaires en vue de l’exécution de leur mission commune, celle d’organiser et de superviser les différentes consultations électorales.

Selon le président de la CENI, Kodjona Kadanga, le Togo s’est résolument engagé dans la voie de la consolidation de ses acquis démocratiques, à travers l’organisation périodique d’élections libres et transparentes. « La CENI, consciente de la délicatesse de sa mission, poursuit  en toute indépendance, son organisation interne pour mieux faire face aux défis électoraux à venir », a-t-il souligné.

La mise en place d’un cadre normatif et institutionnel des consultations, la communication de l’Organisme de Gestion des Elections (OGE) en période électorale, les fondamentaux juridiques du contentieux électoral, la sécurisation des élections, le rapport entre la CENI et les différentes parties prenantes du processus électoral, les dysfonctionnements dans la gestion du processus et les procédures comptables et financières sont les différentes thématiques développées.

Commentaire d'article

Umalis