Politique

La décentralisation en marche au Togo: les ressorts territoriaux des communes définis

Au conseil des ministres d’hier mercredi 15 novembre, le gouvernement a planché sur le processus de la décentralisation. Il a été défini les ressorts territoriaux des communes. Seules celles des régions Maritimes et des Savanes ont été fixées pour l’heure. Les critères pris en compte sont d’ordre sociologique, historique, démographique, géographique et économique. Également, les recommandations du comité de suivi de la décentralisation y sont associées.

D’après le communiqué sanctionnant le conseil, chaque préfecture aura au minimum 2 communes, chaque chef-lieu de région 4 communes, les autres grandes préfectures (outre le chef-lieu de région) 4 communes et les préfectures de taille moyenne 3 communes. La moyenne faite, une commune se retrouve avec 3 cantons.

Il est décidé que les communes n’ayant qu’un seul canton, gardent le chef-lieu de ce canton comme chef-lieu. Selon le conseil, les cantons des préfectures d’Agoè-Nyivé et de Golfe sont érigés en commune sauf celui de Bè, qui a été divisé en 3 communes.

Désormais on retient Bè-Est avec chef-lieu  Bè ; Bè-centre, chef-lieu, Hédzranawé et Bè-Ouest, chef-lieu Doumasséssé.

Le communiqué précise que les ressorts des communes des régions des Plateaux, Centrale et de la Kara seront définis ultérieurement.

Commentaire d'article

Umalis