Politique

Exactions commises : l’opposition saisit l’ONU, la CEDEAO et l’UA pour une enquête internationale

Depuis le début de la crise togolaise, des exactions sont commises dans le pays et Sokodé est la ville qui paie le lourd tribut (violences meurtrières, ville assiégée…). Alors que sur le sujet, pouvoir et opposition s’accusent, l’opposition appelle la communauté internationale au secours. Hier mardi, elle a saisi l’ONU, la CEDEAO et l’UA pour qu’elles commanditent une enquête internationale afin de situer les responsabilités.

« Nous demandons la communauté internationale de venir au Togo pour une enquête sur les exactions en cours dans le pays », a indiqué Fulbert Attiso, membre de la coalition de l’opposition. La coalition des forces démocratiques affirme avoir fait appel à ces institutions pour que la lumière soit faite alors qu’il n’y a pas longtemps, la même opposition accusait la communauté internationale d’avoir pris partie dans la crise, quand elle a appelé au dialogue.

Certains observateurs estiment qu’à travers cette sollicitation, l’opposition s’est montrée peu crédible. Rappelons qu’un émissaire du président ghanéen, médiateur de la crise a rencontré une délégation de la coalition de l’opposition et après, le chef de l’État hier à Lomé.

Commentaire d'article

Umalis