Culture & Réligion Education

MMLK : Pour que les semaines culturelles scolaires retrouvent tout leur sens au Togo

Selon un constat du Mouvement Martin Luther King (MMLK), les semaines culturelles organisées dans les différents établissements scolaires ont perdu de leur attrait culturel et de leur impact. A cet effet, Pasteur Edoh Komi a publié ce lundi un communiqué afin de replacer cette manifestation scolaire dans son contexte et de lui redonner tout son sens.

En effet, la semaine culturelle était jadis organisée dans les établissements scolaires et universitaires de telle sorte que cette période soit l’occasion pour les apprenants de se familiariser avec les différentes cultures du terroir et de leur inculquer en même temps le brassage culturel. C’était une période de valorisation et de redécouverte des richesses culturelles du pays.

Mais, hélas ! Aujourd’hui, les périodes de semaine culturelle riment avec un seul mot : dépravation des mœurs. « On assiste à des programmes festifs pompeux où coulent à flots des boissons fortes, où les cigarettes sont fumées, où le sexe est mis au plan d’honneur. Aussi, est-il triste de constater les excursions tendancieuses, les improvisations artistiques avec des accoutrements d’habits et des modèles de coiffures bizarres », indique le communiqué.

Point n’est besoin de préciser que la semaine culturelle est vidée de son sens originel, déviée de ses objectifs et de surcroît en pleine décadence. Cette période de divertissement ne serait-elle pas utile si les tenues traditionnelles, les langues maternelles et les enseignements ménagers sont inscrits au menu des activités ? Ainsi, de peur que les valeurs culturelles ne disparaissent au fil du temps, le MMLK demande au gouvernement à travers son communiqué « de prendre des mesures idoines pour que les élèves soient motivés par la semaine culturelle en la rendant obligatoire et que par conséquent, un fonds d’aide à la semaine culturelle soit créé pour récompenser les apprenants méritants ».

Commentaire d'article

Umalis