Culture & Réligion

Une loi qui va promouvoir l’économie culturelle togolaise

Le conseil des ministres du 23 mars s’est planché sur l’état de l’industrie culturelle du Togo. Le conseil a adopté un décret portant création d’une commission nationale des arts.

D’après le communiqué sanctionnant le conseil des ministres, cette commission servira de cadre de discussions interactives entre tous les acteurs du monde culturel et artistique de manière à donner plus de visibilité aux artistes.

Le décret adopté fixe les modalités de la loi portant statut de l’artiste. Il doit réglementer la profession d’artiste mais aussi, permettre à l’artiste togolais de sortir de la précarité en jouissant pleinement des fruits de son labeur, des libertés, des droits à la protection sociale reconnue à tout travailleur et de bénéficier d’avantages et d’allègements fiscaux», d’après le communiqué sanctionnant le conseil des ministres.

L’adoption du décret fait suite aux cris de détresse des artistes qui augmentent en nombre au jour le jour et qui n’arrive pas jouir de leur travail.

« Dans ce sens, le décret contribue à l’amélioration des conditions de travail des artistes (…) il règle la question du travail des enfants dans le développement des industries culturelles et assure la contribution des artistes à l’enrichissement de la culture ainsi qu’à l’affirmation de l’identité culturelle nationale», précise le communiqué ».

Commentaire d'article

Umalis