Sports

FTF / Eperviers du Togo : Ces zones d’ombre qui inquiètent…

Les Eperviers du Togo conduits par le sélectionneur national, Claude Leroy et son adjoint Julien Chevalier étaient depuis hier matin en Egypte dans le cadre des deux matchs amicaux contre la Lybie et l’Egypte pour le compte des journées FIFA du mois de Mars. Après avoir effectué leur entrainement sur le Stade de l’hôtel Borg d’Alexandrie, ils se préparent pour livrer leur premier match ce vendredi à Borg Al Arab Stadium à 14 heures GMT.

Dans l’organisation de ces deux rencontres post-CAN 2017, la sélection nationale s’est confrontée à des difficultés imprévisibles. Pourtant, après analyse approfondie du parcours de l’équipe nationale ces dernières années, ces « déceptions » de dernières minutes qui ont mis le bâton dans les roues du coach lors de la sélection des joueurs ne sont que l’inflammation du feu qui couvait déjà sous les cendres.

Floyd Ayité et Mathieu Dossevi qui ont décliné l’offre, Serge Akakpo qui prend du « recul », Alaixys Romao qui ne répond pas à l’appel, Péniel Mlapa déclaré blessé : face à cette débâcle, on serait tenté de se demander ce qui ne va réellement pas au sein de la corporation. Avec tous ces joueurs qui semblent prendre la poudre d’escampette, la tâche a été ardue pour le Sorcier blanc.

Un autre point à relever au niveau de l’équipe nationale, ce sont les équipements. Quelle ne fut la surprise générale de voir les Eperviers habillés en « Puma » pour l’Egypte ! De l’équipementier italien « Macron » à l’équipementier allemand « Puma », cette zone d’ombre vaut la peine d’être éclairée. On a appris que la FTF aurait signé ce jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. A cet effet, les explications de la Fédération Togolaise de Football (FTF) sont attendues. C’est donc en Puma que les Eperviers livreront les deux prochains matchs amicaux face à la Libye et à l’Egypte les 24 et 28 mars à Alexandrie.

Commentaire d'article

Umalis