Politique

Réformes au Togo : Me Yawovi Agboyibor du CAR fait des propositions

Dans une interview publiée sur le site africafullsuccess.com, Me Yawovi Agboyibo, président national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) rappelle au Chef de l’Etat togolais qu’il devrait discuter avec les principaux acteurs de l’Accord Politique Global (APG) ainsi que de la classe politique en général pour trouver le moyen appropriée d’aboutir aux réformes institutionnelles et constitutionnelles au Togo.

Sans considérer le fait que le pouvoir en place considère l’APG (Accord politique global) comme étant désuet, l’homme politique fustige la commission de réflexion sur les réformes présidée par le juge Awa Nana Daboya. Il trouve que les intellectuels ne sont guère les mieux placés pour débattre des sujets  éminemment politiques et aboutir à des résultats.

« Les experts ne peuvent pas se prononcer sur des problèmes politiques, s’agissant notamment de ceux dressés, constatés par l’APG, dire voilà, vous resterez en avant, et les acteurs politiques derrière. Non ! Ce n’est pas possible », martèle t-il sans pour autant contester le fait que le Président de la République ait eu « recours à l’éclairage des intellectuels-experts ». Toutefois, précise t-il, les experts doivent accompagner les acteurs politiques, et non l’inverse.

Un élément important reste à relever dans son intervention : l’urgence de « déverrouillage » des institutions de la République. Selon le président du CAR, un pays sans « institutions crédibles » ne peut avancer dans les normes. C’est à cet effet qu’il trouve important de « déverrouiller la République, c’est-à-dire faire sauter le verrou qui bloque le fonctionnement normal des institutions ».

Commentaire d'article

Umalis