Education

Poursuite de la grève ou pas ? La CSET et sa base ne parlent plus le même langage !

Depuis leur dernière assemblée générale, la Coordination des Syndicats des Enseignants du Togo (CSET) a proposé qu’une période de trêve soit observée afin d’accorder au gouvernement le bénéfice du doute à propos des solutions proposées en vue de la fin de crise dans le secteur éducatif au Togo. Cependant, la base de la CSET ne semble pas accepter cette décision. Voici la lettre des délégués préfectoraux !

Lettre d’indignation des délégués préfectoraux au BEN CSET

Ce Dimanche, 19/3/17 se sont concertés les délégués préfectoraux de la CSET pour examiner la situation délétère qui prévaut au sein de la CSET à l’heure actuelle. En effet, nous avons compilé les CR des AG d’hier d’où il ressort que presque toutes les bases optent pour une grève de 72 heures la semaine du 20 au 24 mars. Cependant, la coordination qui, chaque bout de temps promet qu’elle conduira le groupe sur les décisions des AG a opté pour des déclarations unilatérales et sur avis contraire aux décisions des AG synchronisées du Samedi, 18/3/2017.

Considérant les déclarations de M. Atsou ATCHA relatives à l’accalmie contraire aux décisions des AG,

Vu le silence du BEN de CSET témoignant qu’il est auteur de l’arrête de la grève exprimée par la base,

Vu que les AG sont souveraines,

Considérant que rien n’est obtenu comme souhaitait la base,

Vu le discrédit que la base jettera sur nous les délégués préfectoraux et bien d’autres conséquences dans la suite des luttes avec cette accalmie forcée, le collège des délégués s’indigne du mutisme suite à l’accalmie forcée annoncée à contre gré de la base et par conséquent lance un appel pressant à tout le bureau national de CSET de prendre ses responsabilités rassurant la base de l’effectivité du dépôt du MOG dès lundi 20 mars 2017 au plus tard à 09heures 30min. Faute de cela, nous délégués prendrons nos responsabilités pour que les décisions de la base trouvent satisfaction par une rédaction du MOG qui sera signé par les délégués conformément aux dispositions des statuts des syndicats de base, l’article 39 de la constitution togolaise et la convention ratifiée de l’OIT en 1983. Par la présente, nous rappelons que le BEN de CSET sera tenu pour responsable de tout ce qui adviendrait comme dégâts collatéraux en cas de refus du dépôt du MOG exigé.

Dans l’attente que notre appel trouvera réponse dans un si bref délai, recevez nos salutations syndicales.

Fait le 19/03/17

Le collège des délégués préfectoraux. Ont signé,

1) BAHO Essohanam.

2) LARE martin

3) BADYO Tè-Iring

4) NAPO Nikabou

5) AMADOU Mohamed

6) KILOU Mahi-Eya

7) SAIBOU Akonon

8 ) GNONKPA N’moagni  Bas-Mono

9) DJABATE Gnarmassao

10) LOKOUN Eyabana  Binah

11) ABALO Kossi

12) ALEDI Yélé

13) SOWA Essotom

14) PITASSA Tchaou

15) ATCHOLI Assaguim

16) KLEVO Kossikouma

17) SATO Essomandah M.

18) ISSA M.Awalou

19) Sofo Razak ADAMOU. Blitta

20 AYEBA Tchalim Tiamasso

21) LEMOU Kpatcha

22) AGBARO Boris

23) BAWA Tourayi A.

24) EGBELEOU Moukaila

25) KOUTEME Assouman

26) PELELEM Abozouwè Pyabalo Doufelgou

27) TCHASSOU Assoham  Bas-Mono

28) M’BARMA Kolani SEPPTO Tone.

29) DEGBEVI KOMLAN Carlos

30) SODZI KOMLAN(Anié)

31) OURO-GBELE

Commentaire d'article

Umalis