Culture & Réligion

La 2ème édition du concours du meilleur blogueur lancé au Togo

Le ton est donné ce samedi pour les activités de la deuxième édition du concours du meilleur blogueur année 2017.  Au total, 50 jeunes du Togo et du monde vont utiliser les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication ) pour jouer leur partition dans la lutte contre le changement climatique et œuvrer pour le développement durable.

Axé sur le thème central changements climatiques et Objectifs du développement durable, ce concours va contribuer à faire des jeunes togolais, des acteurs de lutte contre les changements climatiques et de promotion du développement durable.

Initiative de l’ATTAC Togo, il vise à éduquer pour un changement de mentalité et de comportement  face aux changements climatiques mais aussi favoriser un développement durable des communautés.
A cette deuxième édition, les jeunes internautes , durant la période du concours, animeront des blogs en tant qu’observateurs avisé des questions climatiques et du développement durable.

Selon le président d’ATTAC-Togo, Gandi Esmathe, une touche particulière est apportée à l’édition de cette année. Elle va mobiliser plus de jeunes que l’année précédente.
« Cette édition vient améliorer tout ce qui s’est déroulé l’année passée. Pour cette édition, le critère changé est par rapport aux blogs, avant les blogs étaient crée sur le site d’ATTAC Togo et cela limitait les blogueurs, mais cette année on les laisse le libre choix, de créer leurs blogs indépendamment du site d’ATTAC pour que le travail fournit soi plus intéressant que l’année passée. », a-t-il déclaré.

Outre cela, du 27 mars au 30 avril prochain, des conférences débats sur les changements climatiques et les objectifs du développement durable se tiendront dans les établissements scolaires et universitaires de Lomé.

ATTAC-TOGO est une association d’éducation populaire et a pour mission, l’information de l’opinion publique sur les grandes questions économiques, sociales, culturelles et environnementales du monde.

Commentaire d'article

Umalis