Education

Des mesures prises par le gouvernement togolais pour satisfaire les enseignants

Ce lundi 20 mars, le gouvernement a mis en place une cellule ad hoc, qui aura pour mission de régler les problèmes liés aux prélèvements opérés sur salaires des enseignants auxiliaires avant leur renversement dans le cadre des fonctionnaires.

Cette cellule est coiffée par le ministère de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative. Elle dispose, dans le cadre de sa mission, de pouvoirs d’investigations auprès des services publics, para-publics ou privés.

La cellule devra proposer dans de bref délais d’après un communiqué du gouvernement, des approches de solutions sur les questions des cotisations des enseignants auxiliaires à la Caisse de Retraite du Togo et et à la Caisse de Sécurité Sociale. La cellule ad hoc siège dans les locaux de la Caisse nationale de sécurité sociale.

Rappelons que les cours ont repris ce lundi sur tout le territoire après la rencontre du vendredi dernier entre le gouvernement et la coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET). Il est décidé de la revalorisation des primes d’incitation à la fonction enseignante à compter du 1er avril, de l’adoption du statut particulier de l’enseignent à la rentrée prochaine et d’un réajustement de l’année scolaire « 2016-2017 ».

 

Commentaire d'article

Umalis