Media

HAAC-Togo : Dépénalisation des délits de presse, plus d’une décennie après !

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) à la tête de laquelle se trouve Pitang Tchalla prévoit organiser les 21 et 27 mars prochains un séminaire de deux jours en vue de dresser un bilan des 13 années de dépénalisation des délits de presse au Togo. A cette rencontre, les directeurs d’organes, les présidents d’organisations, d’associations professionnelles et les membres de la HAAC sont tous conviés.

Les débats et discussions tourneront autour d’un thème central libellé comme suit : « Dépénalisation des délits de presse au Togo et la Responsabilité du journaliste ». Selon le programme établi, l’évènement se déroulera en deux phases à Lomé et à Kara.

En effet, 100 participants sélectionnés dans la Commune de Lomé, dans la Région Maritime et dans la Région des Plateaux prendront part la première séquence des travaux dans la Salle de Conférences de la SAZOF le 21 mars à Lomé. Ensuite, 70 participants en provenance de la Région Centrale, de la Région de la Kara et de la Région des Savanes se regrouperont à Kara (environ 420 km au nord de Lomé) le 27 Mars pour la deuxième phase du séminaire.

Selon Mathias Ayéna, Rapporteur de la HAAC, le bilan des 13 années de dépénalisation des délits de presse au Togo permettra de revenir sur les délits de presse et leurs conséquences qu’ils pourraient entraîner. Ce sera également l’occasion de faire le point à propos de l’usage que font les journalistes togolais du nouveau code dépénalisé. En outre, les questions de qualité des journaux, de responsabilité et de professionnalisme seront évoquées.

Commentaire d'article

Umalis