Développement Economie Finance

Pour la fiscalité au Togo, point d’ombre au tableau !

L’association Journaliste en Mission pour le développement  (JMD) et le Cabinet d’Audit d’expertise comptable et fiscale (CAECO-FISC) ont entretenu des journalistes sur les questions liés aux régimes fiscaux au Togo. En effet, ce sont ces paramètres qui contrôlent le paiement des impôts par le contribuable.

L’inspecteur des impôts et expert en fiscalité, N’windom Jérôme Yakandji, en sa qualité de formateur a d’abord replacé le régime fiscal dans son contexte. Il a par ailleurs précisé que c’est le chiffre d’affaire réalisé qui détermine l’application de tel ou tel autre régime aux personnes physiques ou aux sociétés conformément aux dispositions du code des impôts.

Selon M. Yakandi, les trois régimes fiscaux en vigueur au Togo sont : le régime de la  taxe professionnelle unique  (TPU) qui est imposé aux contribuables dont le chiffre d’affaire est inférieur ou égale à 30 millions; le régime du réel simplifié d’imposition (RSI) appliqué aux contribuables dont le chiffre d’affaire est compris entre 30 et 100 millions; puis le régime normal pour les contribuables dont le chiffre d’affaire est supérieur à 100 millions.

A base de ces différents types de régimes, le contribuable peut donc être soit déclassé ou surclassé selon l’évolution de son chiffre d’affaires. A cet effet, le contribuable a l’obligation de déclarer les flux dans les chiffres d’affaires sous peine d’être passible de fraudes fiscales.

Commentaire d'article

Umalis