Développement

Infrastructures, tourisme et énergie se discutent à Lomé du 13 au 17 mars

La première session ordinaire du comité technique spécialisé sur les transports, le  tourisme et l’énergie de l’Union africaine (UA) se tient à Lomé, la capitale togolaise. Avec le soutien de la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et le gouvernement togolais, cette rencontre entre experts africains aboutira à trouver des moyens de financement des infrastructures en Afrique.

En effet, le ministre togolais des affaires étrangères, Professeur Robert Dussey a ouvert ce lundi les travaux de la rencontre placée sous le thème : « Financer les infrastructures en Afrique ». D’abord, il y aura une session de trois jours pour les experts afin d’explorer toutes les éventualités pour ensuite les proposer aux ministres au cours d’une session le 17 mars.

Du fait que les politiques d’infrastructures mises en œuvre de nos jours dans bien de pays d’Afrique ne parviennent pas encore à assurer le développement du continent, d’autres moyens de financement plus innovateurs s’imposent outre que l’endettement.

C’est justement à ce propos que le ministre des Affaires étrangères togolais, Robert Dussey, a proposé le choix des partenariats public-privé (PPP) pour venir à bout de ce problème. Il a par ailleurs souligné que la qualité douteuse des infrastructures en Afrique, notamment en matière d’alimentation électrique, en eau, en routes et en nouvelle technologie ralentie la croissance ainsi que la productivité des pays africains.

Commentaire d'article

Umalis