Education

Togo / Crise dans l’enseignement : Nouveau mot d’ordre de grève de la FESEN

Le bras de fer entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants est loin de connaitre son dénouement. A force d’aller de promesses en promesses jamais tenues, le sentiment d’insatisfaction des enseignants trop longtemps contenu continue de se transformer en mouvements d’humeur qui donnent perdants les élèves.

Non satisfaits des résultats du groupe de travail à propos de leurs revendications, les trois jours de grève annoncés par la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN) risquent d’ébranler encore une fois le secteur éducatif. Pendant que la FESEN fixe les 13, 14 et 15 mars, la Coordination des Syndicats de l’Enseignement au Togo (CSET) prévoit pour sa part une grève dans la même semaine.

C’est dire que la semaine prochaine risque d’être mouvementée avec le décor habituel : les enseignants absents à leurs cours, les salles de classe désertées, les élèves dans les rues et tout le cortège de manifestations qui va avec.

En effet, le mutisme du gouvernement face à cette situation qui continue de s’aggraver envenime l’atmosphère entre les deux parties et révoltent les enseignants, élèves et parents d’élèves qui se sentent impuissants et pas du tout maîtres de leur sort.

Commentaire d'article

Umalis