Santé Sécurité

Fièvre de Lassa au Togo : Non à la chasse coutumière, prudence !

Ces dernières semaines, des cas isolés de fièvre Lassa ont été détectés dans la partie septentrionale du Togo. Par conséquent, le ministère de la santé a mis en place des moyens afin de freiner l’avancée de l’épidémie : le traitement gratuit des patients, le renforcement de la surveillance communautaire ainsi que la sensibilisation des populations.

C’est justement dans ce dernier volet que le ministre de l’Environnement, André Johnson, a lancé une mise en garde à l’endroit de la population concernant la pratique de la chasse coutumière. A ce propos, le communiqué du gouvernement rendu public le mardi dernier a annoncé l’interdiction de la chasse coutumière sur toute l’étendue du territoire togolais.

En effet, ce genre de chasse inclue les petits rongeurs tels que les agoutis, les rats, les souris, les porcs-épics ou d’autres bêtes comme les biches, les lièvres, les chauves-souris.

Rappelons que la fièvre Lassa se manifeste par la fièvre, des maux de tête, des maux de gorge, des toux, des nausées, des vomissements, une diarrhée, des douleurs musculaires, des douleurs thoraciques, des saignements.

Pour lutter contre sa propagation, des gestes sanitaires essentiels s’imposent : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, se faire vacciner contre le germe responsable de l’épidémie après la prise en charge par un agent de santé et surtout éviter les contacts étroits et prolongés avec un malade déclaré.

Commentaire d'article

Umalis