Education

Togo / Les grandes assises de l’Éducation sont mortes et enterrées

Ayant été plusieurs fois renvoyées aux calendres grecques, les grandes assises de l’Education promises par le Chef de l’Etat le 26 avril 2013 ne se tiendront finalement plus. Le ministre de l’Emploi et du travail, de la Fonction publique et des réformes administratives, Gilbert Bawara, trouve que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et juge la question désuète.

Il y a à peu près 4 ans, les enseignants ont attendu la tenue des grandes assises de l’Education comme on guette la pluie dans un ciel bleu. En effet, le vendredi dernier lors de la conférence de presse avec le groupe de travail créé par le gouvernement sur l’éducation, le sujet est revenu sur le tapis.

A l’évocation de cette réforme du secteur éducatif, le ministre Gilbert Bawara a répondu sans détour que « le temps a passé et qu’aujourd’hui la question n’est plus d’actualité ». Selon lui, le moyen de régler efficacement la crise qui secoue ce secteur est de pérenniser les cadres de réflexion et discussion avec les enseignants. Cependant, en considérant le processus de rencontres et discussions initié par le gouvernement depuis le début de la crise, rien ne présage une quelconque solution durable vu que le sentiment d’insatisfaction ne cesse de s’accentuer du côté des enseignants.

Commentaire d'article

Umalis