Justice Media

Togo / Fermeture LCF-City Fm : La justice déclare l’affaire « irrecevable »

C’est ce 07 mars que les deux parties dans l’affaire de fermeture de Lcf et  City Fm, notamment la HAAC et le groupe Sud Media devrait être reçus par la cour constitutionnelle. Une rencontre qui était très attendue par l’ensemble des togolais. Mais…Surprise ! Il n’ya pas eu de débat contradictoire. La chambre administrative de la cour suprême a déclaré le dossier « irrecevable ».

La rencontre de ce mercredi était vivement attendue par  le groupe SUD Media qui a émis la requête auprès de la justice.Le groupe réclamait ainsi être remis dans ses droits pour avoir vu ses organes « abusivement » fermées par la HAAC.

De son côté l’instance de régulation des organes de presse soutient que les deux chaines n’ont jamais obtenu d’autorisation d’exploitation.

Une décision judiciaire devrait définitivement situer les responsabilités. Cependant le groupe sud Media n’a pas pu obtenir gain de cause : la Cour suprême estime qu’il y a une différence entre le groupe Sud média représenté par son DG Luc Abaki et le groupe Sud Média Sarl U représenté par Pierrette Nasr, épouse Bodjona.

Une déclaration qui n’est pas du gout de Me Abi Tchessa, conseil du groupe Sud média.

« Les noms des télévisions et ceux des sociétés qui les gère évoluent. La preuve Tv2 est créée sous le nom TV TG2. Cela ne pose aucun problème jusqu’à présent… Groupe Média Sud ou Sud Média c’est la même chose. C’est le contentieux administratif qui importe », a t-il déclaré.

Pour l’heure l’audience est suspendue.

Commentaire d'article

Umalis