Politique Société

Togo / Pour condamner le drame du 28 février, CAP 2015 renoue avec les vieilles habitudes

La date du 28 février restera gravée dans l’esprit des togolais. La note gouvernementale relative à une nouvelle hausse du prix des produits pétroliers a défrayé la chronique et provoqué des remous à Lomé et ses points stratégiques débouchant même sur le bilan d’un mort et plusieurs blessés graves.

Ces incidents ont secoué des partis politiques, des organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme. Le CAP 2015 n’a pas été du reste. Après avoir publié un communiqué pour dénoncer le manque de communication autour de la décision et la répression sanglante des manifestants, ils veulent aller plus loin en organisant une grande marche le 11 mars prochain dans les rues de Lomé.

Selon les membres de CAP 2015 et leurs responsables, cette marche publique contre les violations répétées des droits de l’homme au Togo est impérative et revêt tout son sens après analyse profonde des exactions commises.

Commentaire d'article

Umalis