Justice Media

Togo : La HAAC et le Groupe Sud Média devant la Cour Suprême

L’audience est fixée sur ce mardi 7 mars à 8 heures. L’affaire qui oppose depuis quelques semaines la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) et le Groupe Sud Média connaitra peut-être son apothéose cette semaine devant la chambre administrative de la Cour suprême.

En effet, par un arrêté de l’instance de régulation diffusé le 6 février dernier, la télévision LCF et la radio City Fm ont vu leurs fréquences retirées. Ce fut une décision qui a provoqué beaucoup de remous et d’indignation. Par conséquent, les partis politiques se sont prononcés sur la question, les organisations de la société civile se sont également mobilisées pour des manifestations publiques sans aucune incidence.

Selon la HAAC, les deux média du groupe ont été fermés pour absence d’autorisation d’installation et d’exploitation. Pour sa part, le groupe Sud Média infirme cet argument et soutient avoir respecté les formalités d’usage. Ainsi, étant en activité sur le territoire togolais depuis une décennie, le groupe Sud Média a porté plainte pour « abus d’autorité ».

Tous les regards sont désormais tournés vers la Chambre administrative de la Cour suprême pour éclairer les zones d’ombre qui persistent toujours à propos de ce dossier. La justice togolaise est donc mise à l’épreuve.

Commentaire d'article

Umalis