Société

Togo / ATC : Entre hausse des prix du carburant et celle des produits de consommation

Il a fallu des mouvements de protestation débouchant sur un mort et plusieurs blessés avant que le gouvernement ne daigne faire une sortie médiatique pour expliquer la nouvelle augmentation des prix des produits pétroliers. Cependant, les deux raisons avancées par les autorités politiques du pays pour justifier la note gouvernementale ne convainc toujours pas l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC).

Selon l’ATC, cette augmentation des prix des produits pétroliers qui ne peut être qualifié de légère aura comme à l’accoutumée des incidences sur  le panier de la ménagère dans les prochains jours. Raison pour laquelle, cette organisation continue d’exiger qu’une structure actuelle du prix de ces produits soit rendue publique.

En effet, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) rappelle que depuis l’année 2014 où le prix du baril avait commencé par chuter, le gouvernement togolais n’avait pas automatiquement pris des décisions pour la baisse des prix. Elle trouve que rien ne justifie cette nouvelle augmentation de 10% alors que « le prix du baril n’a connu aucune hausse sensible ».

En outre, l’ATC désapprouve cette mesure ne servira qu’à accroître la misère ambiante dans laquelle vivent déjà les consommateurs togolais. A cet effet, elle demande que soit publié la fréquence, le volume et les coûts des commandes des produits pétroliers afin « qu’une étude sur la structure du prix des produits pétroliers soit confiée à un groupe d’experts des universités du Togo afin qu’elle soit délester des faux frais ».

 

Commentaire d'article

Umalis