Politique Société

Hausse des prix des produits pétroliers : Le MCD et le PSR dénoncent à leur tour !

Depuis la publication de la note gouvernementale en rapport avec la flambée des prix des produits pétroliers à la pompe, les réactions ne se sont pas fait attendre. Conducteurs de taxi et zémidjans, organisations de défense des droits de l’Homme, organisations de la société civile, partis politiques : ils ont tous haussé le ton. A leur suite, le MCD et le PSR, deux partis d’opposition appellent à l’annulation de la hausse.

Selon le Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) de Me Mouhamed Tchassona-Traoré, la nouvelle augmentation des prix n’est qu’un allongement des problèmes sociaux déjà existants notamment,  la grève dans le monde éducatif et le licenciement des responsables locaux des partis politiques de l’opposition en vue « du remplacement des personnes manquantes au sein des  délégations spéciales ».

Me Tchassona-Traoré n’accorde aucun crédit aux arguments peu convaincants avancés par le gouvernement pour expliquer cette situation qui alourdit le panier de la ménagère et fait encore plus souffrir des populations déjà écorchées par la pauvreté, le chômage et le mal vivre.

Le parti politique Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR) de Nicolas Lawson dénonce l’utilisation abusive de la force lors de la répression des manifestations du 28 février et « enjoint au gouvernement d’annuler purement et simplement cette augmentation de prix non justifiée et de diligenter une enquête afin de faire subir la rigueur de la loi aux responsables et auteurs de ces exactions ».

Commentaire d'article

Umalis