Santé

Togo/Des cas de fièvre Lassa détectés après ceux de la méningite

Le 22 février dernier, des experts de l’OMS se sont rendus dans certaines régions du Togo suite à des cas de méningite détectés. Le convoi devrait distribuer des vaccins contre la maladie et détecter de nouveaux cas. Résultat : deux cas de fièvre Lassa ont été signalés dans l’Oti.

D’après un communiqué du Ministère de la Santé, « le district sanitaire de  l’Oti a notifié deux cas de
fièvre de Lassa sur des individus en provenance du Burkina Faso et du nord du Bénin le 26 février 2017.

Pour le ministère de la Santé il n’est pas question d’évoquer la potentialité d’une épidémie, toutefois la prudence reste de mise.

Pour l’heure les autorités rassurent que les deux cas sont pris en charge à l’hôpital Espérance de Mango et « fort heureusement » leur  santé s’est « nettement améliorée ».

La fièvre de Lassa est une maladie aigüe, virale, transmise à l’homme par des rats dont les urines ou les excréments ont contaminé des aliments ou des articles ménagers. La pathologie se manifeste par une fièvre, des maux de tête, des maux de gorge, une toux, des nausées, des vomissements, une diarrhée, des douleurs
musculaires, des douleurs thoraciques, des saignements.

Le virus  peut se transmettre d’homme à homme par contact direct avec le sang, l’urine, les  excréments, les vomissures ou autres sécrétions biologiques d’une personne malade.
Certaines régions du Togo sont exposées à la contamination du virus notamment celles qui sont proche d’une zone endémique comme le Bénin ou le Burkina Faso.

Commentaire d'article

Umalis