Santé Société

IST et VIH/Sida : « Journée zéro discrimination » au Togo, non à la stigmatisation !

Selon la loi en vigueur depuis 2005, la discrimination et la stigmatisation envers les personnes vivant avec le VIH/Sida sont interdites au Togo et sévèrement punies par loi. En effet, cette loi a été mise en vigueur afin de protéger les personnes infectées et leur apporter tout le soutien dont elles ont besoin.

Ce mercredi 1er mars 2017, a été décrétée la ‘Journée zéro discrimination’ par le Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS/IST). Placée sous le thème « Faites du bruit pour zéro discrimination », cet évènement initié à l’endroit de la population vise à sensibiliser l’opinion publique sur cette problématique qui, malgré la loi existe toujours et continue de faire des victimes.

Le terme « discrimination » sous-entend toute forme de distinction, restriction ou exclusion fondée sur le statut sérologique de personnes vivant avec le VIH/Sida. Dans la plupart des cas, cela se manifeste par la stigmatisation ou la réprobation sociale d’une personne vivant avec le Vih/SIDA.

Selon, Professeur Vincent Pitché, Coordonnateur national du CNLS/IST, la lutte contre la stigmatisation et la discrimination n’est pas encore totalement ancrée dans les habitudes et continue ainsi dans 90 % des cas dans les milieux familial et professionnel d’empêcher les efforts consentis pour mettre fin à cette épidémie.

Commentaire d'article

Umalis