Education

Togo / Crise au sein de l’éducation : Gilbert Bawara prévient: « Les grèves ne seront plus tolérées »

La crise dans le secteur éducatif semble ne pas connaitre d’épilogue. Malgré les nombreuses rencontres et cadres de concertation entre autorités et enseignants, ces derniers disent ne pas trouver gain de cause. Pour cela, des menaces de grève planent encore alors que l’année est presqu’à terme. Pourtant,il n’ya pas  lieu de s’inquiéter, dès ce lundi 27 février 2017, des dispositions seront mises en applications pour assurer la continuité des cours, rassure Gilbert Bawara. Il s’est exprimé au cours d’une émission sur une radio privée de la place.

Le ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative s’est exprimé sur la question éducative ce dimanche sur la radio pyramide FM au cours de l’émission D12. Face aux questions du journaliste, le ministre ne mâche pas ses mots.

«A partir de lundi, le gouvernement va prendre un certain nombre de dispositions pour assurer la continuité des cours. Toutes les dispositions qui permettraient la continuité des cours, aucune ne sera exclue », a déclaré le ministre Gilbert BAWARA

« L’année ne sera pas perdue », rassure le ministre qui ne manque pas de prévenir les enseignants que se prêteront au mouvement de grève. « Désormais, quand on fait grève, les chefs d’établissements et les inspections sont tenus de veiller à ce que les grévistes soient à la maison ».

«  Venir en classe et dire aux élèves que le cours est considéré comme fait en raison de la grève, constitue une faute professionnelle », estime Gilbert Bawara.

Selon lui, le non-respect de ce principe expose les grévistes à la rigueur de la loi, car « les règles régulant la fonction publique seront rigoureusement appliquées ».

A en croire Gilbert Bawara, c’est une lutte que le gouvernement mènera désormais  avec ardeur.

Commentaire d'article

Umalis