Culture & Réligion

Togo / Consultation des prêtes vaudous par les pasteurs, le MMLK exige la vérité

L’affaire avait alimenté les débats en cours de semaine passée. Sur des medias privés de la place, des prêtes traditionnels s’étaient plaints de « l’ingratitude de certains pasteurs qui âpres avoir sollicité leurs services se mettaient à les dénigrer. L’affaire n’est pas du gout du Mouvement Martin Luther King(MMLK) . Dans une note, le président du mouvement s’indigne contre ces allégations et exige qu’une liste des pasteurs qui se soumettent à la pratique soit publiée pour établir la verité entre faussetés, rumeurs et faits réels.

La position du mouvement Martin Luther King se justifie puisque le président du mouvement est également « un homme de Dieu ».

Pour le pasteur Edoh Komi, c’est toute la confrérie des pasteurs qui est déshonorée face à ces affirmations du prête vaudou.

Selon le président du MMLK , il ne s’agit pas de faire un procès mais de rétablir la verité pour dénicher si besoin y est, les « faux serviteurs » de Dieu.

« Le Mouvement Martin Luther King, sans toutefois douter de la véracité de leur déclaration tient à attirer l’attention des prêtres vaudou que ces pasteurs sont des loups vêtus des peaux d’agneaux et n’ont rien de commun avec les serviteurs élus du Seigneur Jésus-Christ. Ils prétendent être pasteurs et ne peuvent consulter que d’autres agents similaires pour leurs œuvres obscures et pernicieuses. Car ceux qui se ressemblent s’assemblent, et les oiseaux de même plumage volent ensemble, dit-on souvent », écrit le MMLK.

S’inspirant du passage biblique /2 Corinthiens 6 : 14 -18,le président du MMLK soutient qu’il   n’y a aucun rapport entre le temple de Dieu et les idoles ou rien de commun entre la lumière et les ténèbres, donc pas de partenariat gagnant-gagnant entre les prêtres vaudou et les pasteurs ».

Le pasteur invite donc  les prêtres vaudou à publier la liste des pasteurs qui se disent leurs partenaires. Dans le cas échéant, il conseille à ces derniers de se taire et de cesser de se plaindre , tout en restant convaincu que « tôt ou tard, toutes choses cachées seront dévoilées et révélées au grand jour ».

Edoh Komi  a également saisi l’occasion pour inviter les « vrais pasteurs »  appelés par Dieu à s’appuyer sur la puissance du Saint Esprit pour être ses témoins avec la bonne nouvelle.

Commentaire d'article

Umalis