Media Société

Togo : La marche pour la réouverture de LCF et City Fm a tourné au vinaigre

Pour donner suite aux manifestations populaires précédentes en vue de la réouverture des deux médias fermés par la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC), les Organisations de la Société Civile togolaise ont donné le ton pour une grande marche ce samedi 25 février. Cependant, l’évènement n’a pas donné les résultats escomptés.

En effet, suite à la demande d’autorisation relative à l’organisation de cette grande manifestation dans les rues de la capitale, le Contre-Amiral Fogan Adégnon, maire de la ville de Lomé, a fixé un point de chute à la marche : Lomégan (à des centaines de mètres du siège de la HAAC, visé par les manifestants).

Ainsi donc, les forces de l’ordre et de sécurité ont fait barrière pour empêcher que les manifestants n’approchent le siège de l’instance de trop près. Mais, c’est sans compter la témérité des manifestants qui prévoyaient faire un sit-in devant le siège de la HAAC qui, selon eux, est à la base de leurs protestations.

Comme on s’y est attendu, ceux-ci ont voulu braver l’ « interdit ». C’est alors que les policiers et gendarmes, très disciplinés, dévoués et bien équipés, n’ont rien fait d’autre que de suivre les consignes donnés. Il y eu donc des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants : aux sons de grenades lacrymogènes qui résonnaient, les jets de pierres pleuvaient tout autant.

Pour l’heure, aucun bilan n’est établi mais de nombreux blessés sont à déplorer.

Commentaire d'article

Umalis