Sécurité

Togo : La ville de Kara confrontée à une « sécheresse passagère »

Les mois de janvier à mars sont essentiellement une période redoutable pour les populations de la ville de Kara. Puisque cela coïncide avec l’harmattan et la chaleur, c’est aussi l’intervalle de temps caractérisé par une grave pénurie d’eau dans la région. Mais, cette pénurie saisonnière est le résultat de certains dysfonctionnements du barrage de la Kozah.

Selon le journal « La Dépêche », le barrage de la Kozah ne répond plus au besoin d’eau des populations de Kara à cause de son état désuet. La ville de Kara se développant de jour en jour, cette structure de production d’eau nécessite un réaménagement pour que les populations puissent bénéficier d’eau potable.

Existant et opérationnel depuis 1987, ce barrage n’a jamais été techniquement visité. Aussi, le sable et quelques fois, les saletés en provenance des versants des collines bloquent le drainage de l’eau vers certaines zones en période de saison sèche.

Dans cette situation déplorable, les populations n’ont d’autre choix que de s’approvisionner aux sources d’eau ou forages qui offrent une eau à la qualité douteuse.

Commentaire d'article

Umalis