Agro-Environnement

La lutte contre la déforestation, c’est l’affaire de tous!

Une série de 7 réunions de partage et d’échanges avec les acteurs de la Coordination nationale du projet de soutien à la préparation à la réduction des Emissions dues à la déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD+) a débuté à Lomé ce mardi à propos de l’organisation des travaux de l’évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) et sur leurs rôles et responsabilités.

Le projet REDD+ a été mis en place afin de faire face aux défis environnementaux que sont la déforestation et la dégradation des forêts en vue d’assurer une gestion durable des forêts et l’augmentation des stocks de carbone et la préservation de la biodiversité forestière. Ainsi donc, le gouvernement togolais a décidé de mettre en œuvre la REDD+ dans le processus de son plan de développement national.

Pour la protection de la biodiversité, la forêt et les arbres hors-forêt doivent jouer un rôle socio-économique et écologique. A cet effet, les autorités togolaises prévoient impliquer toutes les parties prenantes dans le choix des options stratégiques et la protection écologique du pays. Il s’agit essentiellement des Organisations de la société civile, les communautés périphériques et périmétriques des forêts, le secteur privé, le milieu scientifique, etc.

La série des 7 réunions dont la première s’est tenu ce mardi à Lomé permettra d’informer et d’échanger avec les acteurs clés sur l’organisation des travaux de l’EESS et sur leurs rôles et responsabilités dans le cadre de cette évaluation environnementale.

Commentaire d'article

Umalis