Media

Les journalistes togolais invités à plus de professionnalisme

Le Centre de formation et de recherche en communication du ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique a organisé à l’endroit des professionnels des médias d’Etat et privés un atelier de renforcement de capacités. En effet, cette séance de formation qui s’est tenu à Lomé du 13 au 18 février 2017 avait pour thème : « L’importance de la liberté de presse et ses garde-fous ».

Devant une vingtaine de journalistes issus de médias audiovisuels, de la presse écrite et de la presse en ligne, des formateurs, notamment Amevi Dabla, consultant média, Awussaba Adjowa, ancienne membre de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC), Aimé Komla Ekpé, président de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), Pierre Kasséré Sabi, membre de la HAAC et François Awoudo, consultant média au Bénin ont partagé leurs expériences et ont développé les textes de base et les règles qui régissent la profession.

Plusieurs thématiques ont meublé ces six jours de formation : ‘’Les mécanismes de régulation des médias (HAAC) et d’Autorégulation de la presse (OTM), la ‘’Déontologie de la Presse’’, la ‘’Liberté de la Presse dans la monde’’, la ‘’Dépénalisation des délits de presse’’, les ‘’Principes d’accès aux sources’’ et la ‘’Jurisprudence de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) en matière de liberté de la presse’’.

Les travaux d’atelier ont abouti d’une part, à la prise de résolutions par les participants d’honorer la profession par le sens du travail bien fait et d’autre part, à l’émission de recommandations à l’endroit du gouvernement et des patrons de presse.

Commentaire d'article

Umalis