Développement

Togo : Le cabinet AEC exhibe ses performances

Le cabinet d’Audit d’expertise Comptable (AEC)  est l’un des distingués du prix togolais de la qualité tenu le 10 février dernier. Une distinction que la société a tenu à présenter officiellement à ses partenaires, clients et associés. C’était au cours d’une soirée haut de gamme ce 18 février à Lomé.

Le cabinet d’Audit Expertise Comptable a été doublement primé lors de la soirée du prix togolais de la qualité. Récepteur des deux prix nationaux :  « prix togolais de la qualité 2016 » et  « prix spécial leadership de l’UEMOA », le cabinet AEC  veut célébrer l’évènement.

Devant un diner chaleureux le directeur du cabinet a donc associé tous ceux qui d’une manière ou d’une autre participent à la vie de l’entreprise, pour la réussite de l’évènement.

Pour Charles Birregah, cette distinction n’est pas anodine. « Ces prix ont changé la vie en entreprise, l’écoute du client, l’écoute du personnel, la satisfaction du personnel de l’entreprise, la satisfaction du client, l’investissement, la croissance du chiffre d’affaire, la responsabilité sociétale et la satisfaction personnel. En tant que chef d’entreprise, cette démarche qualité m’a donné un bon leadership », a-t-il témoigné.

Les responsables du cabinet ont profité de l’occasion pour échanger  leurs expériences avec d’autres entreprises partenaires présentes à la soirée.

Basée à Lomé depuis près de 20 ans, le cabinet AEC offre des prestations d’expertise comptable et d’audit à plusieurs entreprises basés en Afrique entre autres au Bénin,  Burkina-Faso,  Mali, Niger,  Tchad, Guinée Conakry, RD Congo, Congo Brazzaville, etc.

Outre ces distinctions obtenues au prix togolais de la qualité. Le cabinet AEC a reçu plusieurs prix internationaux pour sa démarche qualité  comme « Prix d’Excellence et de la Qualité » reçu en France le 24 octobre 2014, « Prix de meilleur cabinet le plus dynamique et le plus innovant du secteur de l’audit au Togo », obtenu au Togo en avril 2016, et  « Prix spécial Leadership de l’année 2016 », reçu le 24 octobre 2016 au Burkina-Faso.

Commentaire d'article

Umalis