Politique

Voici ce que Agbeyomé Kodjo attend de la commission des reformes

La présidente de la  Commission de Réflexion sur les Réformes Politiques au Togo Awa nana Daboya, a rencontré le président du parti OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire), Agbeyomé Kodjo ce jeudi. Cette rencontre se situe dans le cadre de la série d’échanges avec les partis politiques  entamé par la commission.

A l’issue des échanges Agbeyomé Kodjo a donné sa vision des choses. Pour ce dernier, il est indispensable que la commission ait un « consensus » dans son travail, « pour garantir la cohésion nationale et la paix ».

En plus de cette recommandation, le président de l’OBUTS  estime que la délégation, devrait prendre en compte « l’ensemble des réflexions menées précédemment sur le sujet depuis une décennie notamment les conclusions de l’atelier du HCRRUN tenu à Lomé  en 2016 ».

 

L’ancien premier ministre souhaite pour finir que la commission exécute sa mission au plus vite afin que «le  chapitre des réformes qui traînent depuis des années puisse connaitre son épilogue ». Cela pourra, estime t il, « consolider les droits politiques, économiques culturels et sociaux des citoyens, indispensables à l’émergence du Togo, qui aspire à une société de justice, de paix de progrès et de prospérité partagée ».

 

Avant le parti OBUTS, les partis ANC, ADDI et CAR ont déjà rencontré la commission. . Pour l’ANC, l’APG reste le seul cadre de mise en œuvre des reformes.Pendant que la CAR soutient que la commission est viciée, l’ADDI reste attaché aux recommandations issues de l’atelier de juillet 2016.

Commentaire d'article

Umalis