Agro-Environnement Société

Togo / Pour l’ONG JVE, Sanguera n’est pas un dépotoir

Selon un constat général, certaines rues de Lomé de même que les quartiers périphériques sont le théâtre de l’installation anarchique de dépotoirs sauvages. Ce phénomène se met en place soit par négligence ou par habitude de la part des populations environnantes. Chaque coin de rue, chaque parcelle de terrain vide devient le point de chute des ordures ménagères et parfois même lieu de défécation à l’air libre.

Vu les conséquences désastreuses de ces actes inciviques sur la santé et le bien-être des populations, la nouvelle cellule de l’ONG Jeunes Volontaires de l’Environnement de Sanguera (JVE-Sanguera) présidée par Alexandre PITASSA a décidé à travers une opération de nettoyage publique de déloger un dépotoir sauvage à Apedokoe non loin de l’Ecole Privé Jean de Dieu.

Ainsi donc, armés de balais et de râteaux, les membres de cette association sont allés en guerre contre les déchets publics qui constituent une source de prolifération de moustiques et autres microbes à l’origine des épidémies. D’abord, ils ont mis en tas les ordures, les ont brûlé puis ont procédé au balayage du lieu.

Enfin, ils se sont tous mobilisés pour sensibiliser les populations environnantes sur le bien fondé de ce geste de protection de l’environnement. Les jeunes de l’ONG JVE ont pour finir exhorté les habitants de ce quartier à s’impliquer pour la préservation d’un cadre de vie sain et durable pour tous.

Commentaire d'article

Umalis