Développement

Présidence du FIDA/ Le rêve du togolais Gilbert Houngbo réalisé

Sa candidature était annoncée il ya quelques jours pour le poste de présidence du Fonds International de Développement Agricole, FIDA. Et l’audace a payé. Gilbert Fossoun Houngbo, ancien premier ministre togolais vient d’être élu au poste de présidence de l’institution. C’était ce mardi lors d’un scrutin qui s’est tenu à Rome en Italie.

Le riche parcours du désormais nouveau président du FIDA a sans douté contribué à convaincre les votants. Ancien Premier ministre togolais, ancien Directeur Afrique du PNUD, actuel Directeur adjoint au BIT, Gilbert Houngbo disposait des armes et de l’expérience nécessaire pour assumer les charges qu’implique ce poste.

Mais le président du FIDA avait surtout une vision pour l’institution onusienne. « Si je suis élu Président je poursuivrai le programme d’une amélioration institutionnelle continue et de positionnement stratégique du FIDA sur la scène internationale du développement. Ceci inclura un rôle accru dans les processus internationaux de suivi de mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD). J’investirai également pour que l’engagement politique soit renforcé aux plans international, régional, national et local. (…) J’aurai pour objectif une augmentation considérable du financement des opérations du FIDA et poursuivrai la réforme et les améliorations de l’efficacité organisationnelle », écrivait dans une profession de foi, l’ancien premier ministre togolais en candidatant.

Un engagement qui a sans nul doute conquis les membres du conseil des gouverneurs du FIDA qui l’ont préféré aux 7 autres candidats notamment  un Indonésien, un Mexicain, un Italien, un Marocain, un Turc, un Dominicain et un Suisse.

C’est désormais à lui que revient la lourde charge d’œuvrer pour une suffisance alimentaire de tous les citoyens.

Crée en 1977, le FIDA est une branche de l’ONU qui a pour objectif de résoudre les crises alimentaires dans le monde.

Gilbert Fossoun Houngbo dispose d’un mandat de 4ans pour mener sa mission.

Commentaire d'article

Umalis