Développement

Surcharge de véhicules dans l’espace UEMOA : C’est fini!

Depuis le 1er Février dernier, des normes et procédures à propos du contrôle du poids et de la charge des véhicules lourds de transport de marchandise est mise en vigueur dans les huit pays de l’Union Economique Monétaire Ouest-Africaine ainsi qu’au Ghana et en Guinée.

Ce règlement de l’UEMOA a été adopté depuis décembre 2005 mais sa mise en pratique a pris un temps fou qui a longtemps mis en doute sa mise en vigueur. En effet, les mesures de réglementation relatif au contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandise ont été instaurées dans le but d’améliorer  la compétitivité des économies des pays de l’espace UEMOA et préserver le patrimoine routier des huit pays de l’espace.

Des sanctions seront appliquées lorsque les normes et dispositions ne sont pas respectées par les opérateurs économiques, les transporteurs ou les acteurs du transport. Allant du déchargement de la surcharge à l’immobilisation du camion en passant par le paiement des amendes selon l’infraction, ces sanctions sont de 50 millions de F CFA  pour défaut d’équipement et 200.000 F CFA par véhicule surchargé dans l’enceinte des plateformes ou établissement pour les Ports et plateformes générant plus de 200.000 tonnes de fret par an.

En ce qui concernent les surcharges sur le trafic national et international, les sanctions sont respectivement de 20 000 FCFA et 60 000 FCFA par tonne de surplus et de 100.000 CFA en cas de dépassement de la hauteur limite de gabarit fixé à 4,5 mètres par véhicules.

One Comment

Commentaire d'article

Umalis