Société

Fête de Saint Valentin : Le commerce d’abord, l’amour après…

Elle est enfin là, cette fameuse fête qui met la couleur rouge à l’honneur sur nos chemins, dans nos marchés, sur nos lieux de travail. Toutefois, il n’y a malheureusement pas que les victimes de Cupidon qui guettent avec impatience la journée du 14 Février décomptant fiévreusement les jours du calendrier. La Saint Valentin a pris une tournure commerciale devenant du même coup une date très importante dans l’agenda de bien des commerçants à l’instar de Noël, de Pâques et bien d’autres.

Mois le plus court de l’année, il n’est pourtant pas celui qui passe inaperçu. Février s’est fait célèbre et pas pour une piètre raison. Il se « coupe » littéralement en deux, tel un pain ou un gâteau, pour offrir … l’amour. Eh oui ! Il y a l’amour dans l’air, comme diraient certains. D’ailleurs, on ne peut faire semblant de l’ignorer. Dans nos marchés, on en prend plein la vue. Des slips qu’on exhibe sous vos nez aux chaussures toutes formes et pointures confondues, vous risquez d’être aveuglés par la couleur rouge.

L’histoire de l’origine même de cette fête a été fortement altérée et le sens lui aussi détourné, il n’en demeure pas moins que celle-ci est devenue une fête purement commerciale. C’est devenue une occasion de déverser sur nos marchés de jolies petites gâteries et autres accessoires pour extirper quelques sous de nos poches. Désormais, l’amour et les profits commerciaux ne font plus qu’un, ils marchent de pair.

Saint Valentin : patron de l’amour ou du commerce ? Quoi qu’il en soit, il n’en demeure pas moins vrai que la Saint Valentin est devenue ce que nous en avons fait. Finalement, chacun y trouve son compte. Si on unifiait toutes les énergies positives qui se dégagent en cette seule journée, elles anéantiraient à coup sûr une bonne partie des malheurs de notre monde, pour ne pas dire la totalité. Alors, et si on célébrait l’amour tous les jours ?

Commentaire d'article

Umalis