Société

Togo : Halte à la saisie des terres des populations : Le MMLK lance un cri d’alerte !

Ces derniers mois, de plus en plus de litiges opposent les populations à l’Etat togolais. La situation inquiète le Mouvement Martin Luther King(MMLK), une organisation de la société civile qui estime que ces opérations désabusent les populations. Dans une déclaration rendue publique ce samedi 11 février, le mouvement, exige un audit foncier dans toutes les communes du Togo pour mettre un terme à ces « scandales fonciers ».

« Les présidents de la délégation spéciale (jouant le rôle de maire) et leurs collaborateurs dans les communes, ne cessent d’abuser les administrés notamment en matière foncière», dénonce le MMLK qui fait constater que « pour couvrir et légitimer leurs forfaitures et leurs scandales, ces responsables de la délégation spéciale se servent de quelques unes de leurs attributions pour prendre des arrêtés tendancieux qui mutent maladroitement les propriétés foncières des citoyens en réserves dites administratives ».

Selon le mouvement, ces opérations sont organisés de connivence avec certains géomètres « véreux et ventocrates », pour déposséder les vrais propriétaires terrains de leurs biens.

Le mouvement s’appuie sur l’article 27 de la constitution togolaise qui stipule que  « le droit de propriété est garantie par la loi .Il ne peut y être porté atteinte que pour utilité publique légalement constatée et après une juste et préalable indemnisation. Nul ne peut être saisi en ses biens qu’ en vertu d’une décision prise par une autorité judiciaire », pour condamner les autorités locales qui selon lui s’enrichissent pendant que les populations sont de plus en plus appauvries.

Suite à ces contacts le MMLK demande un audit foncier afin de démasquer et de démanteler les réseaux qui jouissent impunément de leur statut d’autorités administratives ainsi que le retrait pure et simple de signature aux présidents de délégation spéciale en matière d’arrêté concernant les réserves administratives jusqu’à nouvel ordre.

Pour ailleurs, l’organisation invite les victimes de ces « frauduleux et vicieux » arrêtés de mise en réserves administratives des terres à dénoncer les « bourreaux de ces forfaitures » en vue de rétablissement de la justice et de leur poursuite par les tribunaux.

Pour finir  le MMLK, soutient que  la seule idoine et durable solution à ce fléau est l’organisation des élections locales au Togo afin de doter des communes des élus conscients et redevables à leurs populations.

 

Commentaire d'article

Umalis