Société

Décentralisation au Togo : Des organisations de la société civile, outillés

Les membres des Universités sociales du Togo ont étés formés ce samedi sur le processus de la décentralisation. La rencontre a été organisée par les responsables des universités sociales du Togo (UST). Il était question d’édifier les acteurs sur les contours de la décentralisation et les moyens pour la mettre en œuvre au Togo.

Tout comme les reformes, la question de la décentralisation attire toutes les attentions au cours des différents débats au Togo. Pour la société civile, l’un des acteurs clé du processus, il est indispensable de s’outiller pour mieux mener la lutte en vue d’aboutir au processus de décentralisation au Togo.

A cet effet, plusieurs thématiques ont été abordées au cours de cette rencontre. Entre autres, la participation du citoyen à l’élaboration du plan de développement de sa communauté, le rôle du citoyen dans le processus de décentralisation, etc.

« Il y a eu des débats riches qui nous ont permis de voir qu’ en même qu’ il y a des difficultés et qu’il est important que la société civile dans son ensemble prenne conscience de ces difficultés et qu’elle cherche à s’impliquer encore plus et mieux dans ce processus. Nous devons participer au processus de décentralisation, ensemble voir quelles en sont les bons aspects et quelles sont les aspects qui sont déjà viciés et ensemble apporter les correctifs nécessaires pour qu’à terme nous puissions obtenir quelque chose de viable pour notre pays et nos communautés  », a laissé entendre David Ekoué DOSSEH (Photo), coordonnateur des Universités Sociales du Togo (UST).

Les universités sociales comptent étendre ces formations aux prochaines villes du pays dans les prochains jours.

Depuis la constitution du 14 octobre 1992, le Togo a opté pour une réforme de l’organisation administrative fondée sur le principe de la décentralisation.

Commentaire d'article

Umalis