Politique

Affaire des 5 milliards reçus par Manuel Valls au Togo, le parti des travailleurs veut saisir les tribunaux français

L’ex premier ministre français Manuel Valls  pourrait très prochainement paraitre devant les tribunaux français. La requête émane du la formation politique togolaise « le parti des travailleurs ». Ce parti de l’opposition accuse Manuel Valls d’avoir reçu 5 milliards de FCFA du président togolais lors de sa récente tournée en Afrique. L’information a été révélée par le site Mondafrique.

L’accusation du parti des travailleurs provient d’un communiqué signé par son président Claude Ameganvi  le 19 janvier dernier, en soutien à une grève des enseignants togolais. La note stipulait que «  Des révélations de sources proches du régime, émanant de personnalités elles-mêmes écœurées par l’incroyable cynisme de Faure Gnassingbe à l’endroit de son propre peuple, indiquent que, lors de son voyage officiel de fin 2016 au Togo, Manuel Valls, alors qu’il était encore chef du gouvernement français, aurait reçu un cadeau de 5 milliards de F CFA pour sa campagne en France en vue de l’élection présidentielle de 2017 (…) ».

Un petit paragraphe inséré dans une page de dénonciations qui alimentera des débats quelques jours plus tard. Puis, progressivement, la valse d’accusations de Manuel Valls a très vite pris de l’ampleur.

Face au tollé général suscité par l’information, le parti des travailleurs prend une décision radicale : convoquer le ministre français devant les tribunaux. « Dans un premier temps, nous allons publier une lettre ouverte exigeant le remboursement des 5 milliards à travers un versement sur un compte en France. Ensuite nous commettrons des avocats en France » a laissé entendre Claude Ameganvi, le président du parti  aux journalistes de mondafrique, sans plus de détails.

En tournée africaine fin octobre 2016, Manuel Valls avait fait une escale dans la capitale togolaise. Il a été reçu en grande pompe par le parti au pouvoir.

Commentaire d'article

Umalis