Santé

Togo / Revue annuelle 2016 du district de santé du Bas-Mono

Composée de 12 centres de santé, la préfecture de Bas-Mono est située dans la partie sud du pays. Comme la plupart des hôpitaux au Togo, les problèmes ne manquent pas. Du personnel aux patients, il existe plusieurs insuffisances à régler. Ainsi donc, la revue annuelle 2016 a permis d’identifier clairement ses problèmes en vue de les corriger.

Le district de santé de la préfecture de Bas-Mono a été crée en 2012 et regroupe une dizaine de centres de santé. Les 7 et 8 février derniers, les acteurs de la santé de cette zone ont organisé un atelier au cours duquel les différents handicaps ont été relevés et ce, à travers la revue annuelle 2016.

« Si aujourd’hui il y a un local, c’est la propriété du dispensaire, ce qui ne nous suffit même pas. Vous savez, le rôle d’un district de santé est de superviser tous les centres de santé à sa charge. Disposé d’une salle de réunion disponible. Avoir suffisamment de salle de traitement. Ici, le DPS (Directeur préfectoral de santé, ndlr) n’a pas de logement. Il est logé très loin de son lieu de travail à un coût élevé, ce qui pèse annuellement beaucoup en dépense », a déploré Bruno Logossou, le Directeur préfectoral de Santé du Bas Mono.

Essentiellement, les infrastructures, le manque de personnel, les besoins financiers sont entre autres les difficultés auxquelles sont confrontés ces professionnels de la santé. Par conséquent, ils sollicitent des ressources financières pour faire face aux charges de fonctionnement dudit district estimées à près de 9 millions FCFA par an.

Commentaire d'article

Umalis