Economie

Le secteur informel au Togo attire les regards

Le projet « améliorer la gouvernance du travail dans les TPE/PME » vient d’être lancé ce mercredi 09 février. Ledit projet favorisera l’intervention des inspecteurs du travail dans l’économie informelle. Les travaux ont été lancés par le ministre en charge de la fonction publique, Gilbert Bawara.

A travers le nouveau projet, les très petites,  petites et moyennes entreprises (TPE/PME), y compris celles qui interviennent dans l’économie informelle, seront outillées pour prévenir les risques professionnels, améliorer les conditions de travail et faire respecter les principes et droits fondamentaux au travail.

Pour le ministre Gilbert Bawara, cette initiative s’appuie sur les acquis des projets déjà développés pour relever les défis du respect des principes et droits fondamentaux du travail.

« Nous voulons développer des outils pour intervenir de manière efficace dans l’économie informelle », a laissé entendre Gilbert Bawara.

Comme stratégie pour aboutir ses objectifs finaux, le projet soutient d’une part les inspections et administrations du travail afin de mieux assurer le respect des principes et droits fondamentaux au travail; et d’autre part, il sensibilise et mobilise les mandants tripartites de travail sur les questions de principes et droits fondamentaux et santé et sécurité au travail.

Au Togo l’économie informelle occupe 80% de la population active et a pour domaine de prédilection notoire l’agriculture, l’artisanat, le commerce et le transport.

Le projet est financé par le gouvernement français et est mis en œuvre dans cinq pays cibles de la région Afrique.

 

Commentaire d'article

Umalis