Société

La fermeture de plusieurs centres d’autos écoles du Togo en perspective…

A partir du 15 février prochain,  toutes les auto-écoles qui ne sont pas en règle avec la directive en vigueur pour l’ouverture et l’exploitation des établissements d’enseignement de la conduite des véhicules automobiles seront fermées. L’information a été donnée au cours ce 07 février au cours d’une conférence de presse du Directeur Général des Transports routiers.

L’alerte a été donnée quelques semaines plus tôt en conseil des ministres. Maintenant place à l’action : toutes les écoles de formation en conduite qui ne respectent pas les lois en vigueur seront bientôt fermées.

En effet, conformément à la directive numéro 15 du 25 septembre 2009 de l’Uemoa et un arrêté interministériel du 11 août 2014 au Togo, l’ouverture et l’exploitation des établissements d’enseignement de la conduite des véhicules des automobiles sont soumises à l’obtention d’un agrément conjointement délivré par le ministère des travaux publics et des transports et le ministère de l’enseignement technique de la formation professionnelle et de l’industrie.
Le ministère de infrastructures et des transports et le ministère chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle demandent depuis le 12 janvier aux exploitants des auto-écoles non agréées de prendre attache avec la Direction des Transports Routiers et Ferroviaires pour entamer le processus de régularisation de leur situation avant la date fatidique.

De son côté, le Directeur de l’Ong, l’Initiative des Jeunes pour le développement, M. Pascal Edoh Agbové souhaite qu’un moratoire de 2 à trois 3 ans soit accordé aux citoyens pour pouvoir se conformer aux nouvelles dispositions.

Commentaire d'article

Umalis