Media

Des organisations de la société civile togolaise se mobilisent pour la reouverture de LCF-City FM

10 organisations de la société civile ont montré leur indignation face à la fermeture de LCF et de City FM. Il s’agit de LCT-RJDP-TJP-LTDH-LTDE-SPBT-MOUVEMENT NUBUEKE-MCEP-UJRA-REJADD-ASVITTO-UJEDEB.  En conférence de presse ce mercredi, ces organisations entendent mener des actions de protestation pour exiger la réouverture des deux organes.

Dans leur déclaration liminaire conjointe, les organisations n’ont pas manqué de dénoncer cette fermeture qu’ils jugent arbitraires.  « C’est avec indignation et beaucoup d’attention que nous suivons les acharnements non fondés de la Haute Autorité de l’Audio visuel et de la Communication contre certains médias depuis certains moments », écrivent ils.

les organisations notent également qu’ils « dénoncent et condamnent avec la dernière énergie cette démarche de musellement de la liberté de presse et des espaces d’expressions ».

Pour rétablir les deux medias dans leurs droits, ces organisations comptent mener une série d’activités répressives. Déjà les 14, 15, 16 et les 21, 22 et 23 février prochains, ces dernières organisent des marches pacifiques.

Puis elles demandent à tous les organes privés du pays d’observer dans les jours à venir « des journées Togo sans informations »  pour démontrer au monde entier que la liberté de presse est totalement en danger au Togo.

Pour finir, les organisations invitent tous les togolais à sortir massivement pour les manifestations jusqu’à la réouverture des médias arbitrairement fermés.

Commentaire d'article

Umalis