Développement

Au Togo, le développement ira de pair avec l’hôtellerie et la restauration

Un accord de partenariat a été signé ce mardi entre la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) et la Chambre de commerce de Rouen (France) en vue de doter le Togo de potentiels humains nécessaires pour la relance de l’économie en passant par le tourisme et l’hôtellerie.

Actuellement présidée par M. Meba, le premier responsable de la CCIT, la Conférence permanente des chambres consulaires Africaines et francophones (CPCCAF) a été le pilier de la réalisation de ce partenariat. C’est une association à but non lucratif qui a pour but de contribuer au développement du secteur privé africain par la coopération entre les chambres consulaires membres de son réseau.

Un projet concret a jailli de ce partenariat. En effet, 120.000 euros seront accordés pour créer à Adetikopé (une localité située à 15 km de Lomé) un centre  de formation  aux métiers connexes de la filière hôtellerie. Il s’agit de fournir à terme aux hôtels et lieux de restauration du pays, des professionnels en métiers de bouche : boulangers, pâtissiers, poissonniers, traiteurs, chefs cuisinier, chefs de rang, maîtres d’hôtel, …

Cela permettra de contribuer hautement à améliorer la qualité de l’hôtellerie et de la restauration au Togo. « Ce centre s’inscrit dans une relance du tourisme au Togo. Il est impératif d’offrir aux visiteurs une qualité de service à tout point de vue », a indiqué Germain Essohouna Meba, le président de la CCIT.

Commentaire d'article

Umalis