Développement

Togo / Nouveau chantier Pya-Sarakawa-Kanté sous le sceau d’Ebomaf

Long de 65 km, le chantier de la nouvelle route Pya-Sarakawa-Kanté se poursuit. Les travaux ont été confiés à l’entreprise burkinabè Ebomaf qui a déjà été sollicitée par les autorités togolaise sur plusieurs chantiers dans le grand nord du Togo. C’est un projet colonial qui reliait la région de Lama-Kara au grand nord du pays qui est en cours de réalisation dans la région de la Kara et qui constitue une portion de la route nationale N° 21.

D’un coût global de plus de 14, 2 milliards de FCFA, les travaux nécessiteront l’érection de 130 ouvrages dont un grand pont de 100 mètres en cours de réalisation dans le village de Kpésssidè et qui est déjà à un niveau de réalisation de 62%. Cette nouvelle route part du carrefour Pya, jouxte le parc Sarakawa, contourne les monts Défalé pour aboutir à la ville de Kanté. Elle est moins accidentée que les routes qui traversent Défalé et constituera un second contournement dans cette région.

A l’occasion de la célébration du 43ème anniversaire de l’« Attentat de Sarakawa », à Kara, Faure Gnassingbé a fait une visite sur le terrain pour vérifier l’avancement du chantier. Sur le terrain, il a rencontré Mahamadou Bonkoungou, PDG de l’entreprise Ebomaf. « Nous sommes à environ 450 kilomètres de Lomé la capitale. Voir un chef d’Etat parcourir une telle distance pour venir visiter un chantier traduit tout l’intérêt qu’il accorde à ce projet », a-t-il déclaré, rassurant son hôte qu’ils partiront de ce chantier « la tête haute ».

Sur les lieux, Faure Gnassingbé a pu constater l’évolution des travaux, notamment les déplacements de réseaux, la structure de la chaussée, les différentes carrières inspectées par le Laboratoire national du bâtiment et des Travaux publics (Lnbpt), etc.

Commentaire d'article

Umalis