Société

Togo : Les ministres Yark et Bidamon en guerre contre les fils électriques « araignée »

Dans certains quartiers et banlieues de la ville de Lomé à l’instar de Zanguéra, Kégué, Djagblé, Adétikopé, Lègbassito et sur le tronçon Lomé-Agbodrafo à Togokomé, Agovodou, Agbodrafo, Djassemé, des fils électriques sur les toits de maisons ou accrochés à des bouts de bois, parfois à même le sol offrent un spectacle désolant qui illustre les difficultés d’accès à l’électricité dans ces zones.

Le ministre des Mines et de l’Energie Marc Ably-Bidamon et son collègue de la Sécurité et de la Protection Civile, Col Yark Damehame ont effectués une visite dans les quartiers de Zanguéra et Légbassito ce mardi, accompagnés du Président de la délégation spéciale du Golfe Kossi Aboka. Cette descente sur le terrain vise à trouver une solution à cette situation qui n’a que trop duré.

Il s’agit en outre de démanteler ces réseaux de branchements électriques désordonnés. Cela s’inscrit dans un vaste projet du gouvernement ayant pour but d’offrir aux populations de l’électricité en toute sécurité. La fin dudit programme est prévue pour mai prochain.

Selon Marc Ably-Bidamon, le projet comporte deux phases: la première consiste à étendre le réseau électrique dans ces localités et la seconde engage une campagne de branchement des clients dans lesdites zones de façon à démanteler les réseaux « toiles d’araignées » autour du nouveau réseau construit.

Pour bénéficier de projet de branchement au réseau électrique de la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET), les branchements sociaux sont au prix de 12.000 F.CFA (pour ceux qui disposent déjà d’un compteur) et de 35.000 F.CFA (pour les nouveaux recensés).

Commentaire d'article

Umalis