Développement

Traverser le fleuve Mono ne sera désormais plus un problème

Il est prévu la construction d’un pont de 120 mètres de portée sur le fleuve Mono à Alinmondji. Le Président de la République se rendra ce jeudi dans cette localité située dans la préfecture de l’Est Mono pour poser la première pierre de ce joyau et donner ainsi le coup d’envoi des travaux. Selon les experts, l’exécution de ce projet s’inscrit dans les objectifs du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) initié par le gouvernement.

Financé par l’Etat togolais, la BOAD et la BIDC à hauteur d’environ 77.036.500.000 F CFA, ce pont permettra aux populations de la préfecture de l’Est Mono d’accéder facilement la Route nationale N°1 (RN1) et gagner considérablement en temps et en argent.

La construction de ce pont entre dans le cadre du programme d’investissement dans le secteur des transports qui vise à soutenir le développement économique et social et l’intégration en Afrique de l’Ouest par la réhabilitation de la RN1, sur le tronçon Atakpamé-Blitta-Aouda (150 km), la mise en œuvre des mesures de facilitation du transport et la réalisation des aménagements connexes.

Certes, il y avait eu à cet endroit un pont qui ne tien malheureusement plus la route et nécessite un remplaçant. Aujourd’hui, les populations sont obligés de parcourir environ quarante kilomètres avant d’accéder à la nationale N°1 à partir du contournement de Nyamassila ou d’Anié. Ce nouveau pont va donc  faciliter la tâche aux populations d’Alinmondji et de Nyamassila et permettra de rallier sans difficulté le chef-lieu de la préfecture de l’Est-Mono, Elavagno. Les travaux préparatoires ont démarré le 2 novembre 2016 avec les études topographiques et géotechniques.

Commentaire d'article

Umalis