Faits divers

La date de clôture des dossiers du Bac2 prorogée, mais le MMKL souhaiterait mieux !

Dans un communiqué publié ce lundi, le mouvement de défense des droits de l’homme demande expressément au Président de la République togolaise d’offrir son aide à ces milliers de candidats incapables d’apprêter leurs dossiers scolaires pour les examens de fin d’année 2016-2017.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) remet en question le mandat social de Faure Gnassingbé. C’est un appel urgent qu’il lui lance pour que les autorités togolaises fassent preuve d’indulgence et de générosité. Le Mouvement de Pasteur Edoh Komi dit avoir constaté avec amertume que des milliers de candidats n’ont pas encore  apprêté leurs dossiers pour les différents examens faute de moyens financiers.

Pour le MMLK, cela se justifie par la pauvreté, la misère ou à l’incapacité des parents à pourvoir verser ces taux forfaitaires pour l’inscription de leurs enfants sur les listes des candidats à l’examen. Pour approche de solution, « La Voix des sans-voix » exhorte le Président Gnassingbé à faire valoir son mandat social.

« Le MMLK demande humblement l’indulgence des autorités compétences afin que les dossiers des retardataires soient acceptés et par ailleurs solliciter la magnanimité du Chef de l’État pour que ceux qui n’ont pas les moyens puissent être pris en charge au nom du mandat social », indique la note signée  par le Président du MMLK.

Commentaire d'article

Umalis