Politique

Togo/Politique : Le président du PSR a trouvé la réponse au mal politique du Togo

Pour les responsables du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), l’ethnie reste la cause des nombreuses divisions au sein de la classe politique togolaise.  L’on a souvent tendance à faire la liaison entre les partis politiques et les ethnies. Suite à leur conférence de presse lundi dernier, ils ont organisé ce samedi une rencontre de réflexion autour du thème « L’ethnie dans la politique au Togo ».

L’ethnie est le « mal qui gangrène la société togolaise et que personne n’a osé aborder avec courage jusqu’à ce jour ». C’est le constat de Komi Wolou, le président du PSR, et de ses compagnons. Ainsi donc, ils veulent entreprendre des actions concrètes en remettent ce sujet à polémique sur le tapis pour réflexion.

En adoptant cette démarche, ils ont pour objectif d’« exorciser » la classe politique togolaise à travers les différentes réflexions des participants et à « jeter les bases d’une approche susceptible » de renverser ce mythe. « L’ethnie dans la politique au Togo constitue une question fondamentale, mais cette question apparaît aujourd’hui comme un tabou. Nous devons nécessairement en parler, parce que notre vie dépend des débats sérieux sur la question », a expliqué Professeur Komi Wolou, secrétaire national du PSR.

Lors de leur sortie lundi dernier, ils ont également dénoncé la « situation politique et socio-économique » du Togo avant de plancher sur les différentes commissions créées. M. Komi Wolou a fait cette anayse : « Tant sur le plan social, politique qu’économique, nous constatons que notre pays n’est pas sur la bonne voie. Sur le plan politique, au mépris de la situation actuelle du pays, le Président de la République fait comme si le monopole de prise de décision n’appartient qu’à lui seul. Or, tout ce qu’il fait n’est que pour son propre intérêt ».

Ils ont également passé en revue l’épineuse question des réformes, la dette togolaise, la problématique de l’impunité totale, le problème des enseignants, le cas des sinistrés des deux marchés du Togo, des prisonniers politiques, etc.

Commentaire d'article

Umalis