Technologie

Le marché des appareils photos compact est-il menacé par les smartphones ?

A tout bien considéré, la percée des smartphones pourrait porter un coup fatal aux appareils photo numériques. De nos jours, quand on veut prendre une vue, le premier réflexe c’est de sortir son téléphone portable.

Selon un commerçant dans une boutique d’appareils électroniques à Deckon, « ce type de produit doté de toutes les fonctionnalités a fait chuter les ventes des appareils photos numériques ». De fait, un smartphone couplé à un objectif de bonne qualité réunit tous les avantages : rapidité de prise de vue, photographies de qualité et partage instantané sur les réseaux sociaux.

Plus petit et facile à transporter qu’un appareil compact, le smartphone a le grand avantage d’être en permanence dans la poche de l’utilisateur. Sans compter qu’il est plus facile de partager sur Internet ou les réseaux sociaux des photos prises avec le téléphone portable. Seuls quelques modèles d’appareils photo intègrent une connexion Wifi.

Techniquement, le smartphone se met à la hauteur des qualités de l’appareil photo. Dernier exemple en date : les nouveaux iPhone 4S intègrent un capteur d’une résolution de 8 megapixels, impensable il y a à peine quelques années. Samsung promet des capteurs de 16 megapixels sur ses smartphones et tablettes. Autant dire que l’écart se réduit à toute allure avec les appareils compacts.

Toutefois, l’appareil photo compact conserve de solides atouts techniques. D’abord son zoom optique, alors que le smartphone ne propose qu’un zoom numérique, dégradant ainsi l’image. Il faudrait aussi considérer son grand angle, son flash, son stabilisateur et sa vidéo « Full HD », autant de fonctionnalités quasi absentes d’un smartphone. « Toutes ces performances font que le rendu n’est pas comparable avec celui d’un smartphone », juge Emile Agbo, directeur du studio photo Click-clack.

Commentaire d'article

Umalis