Diplomatie

Attentat suicide au Mali : Faure Gnassingbé ne reste pas indifférent

Ce mercredi  18 janvier à Gao (au Nord du Mali), un kamikaze s’est fait exploser tuant au moins une cinquantaine de personnes. Le Président togolais Faure Gnassingbé  a vivement condamné cet attentat suicide. Des membres des groupes armés pro-gouvernementaux et  des combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) figurent parmi les victimes de cette attaque.

Selon le site français  Lemonde, l’attaque visait les combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix au Mali. Le bilan provisoire de cet attentat suicide à la voiture piégée  fait état d’une cinquante de personnes tuées  et de 115 blessés.

Sur son compte Twitter, le président du Togo Faure Gnassingbé considère l’attentat comme un « acte odieux »  et a exprimé sa solidarité et celle du peuple togolais aux familles de toutes les victimes ainsi qu’au peuple malien.

Quelques jours auparavant, Faure Gnassingbé a participé avec plusieurs autres Chefs d’Etat africains  au 27ème Sommet Afrique-France dans la capitale malienne. Au cours de cette rencontre, il était justement question de coordonner les actions pour lutter contre le terrorisme sur le continent en général et dans la sous région en particulier. A cet effet, le Chef de l’Etat togolais affirmait que « le combat contre le terrorisme implique une plus grande coopération régionale ainsi que la mutualisation des moyens et du renseignement ».

Commentaire d'article

Umalis